Aujourd'hui
3°C
Nuageux

12 juillet 2019 : carte postale de l'Ardèche

Ardèche

Un bel été en Ardèche !

Le centre de vacances ardéchois, au camping « Pont de Maisonneuve», est un des plus anciens et des plus attractifs de notre ville.
En cette année 2019, du 8 au 25 juillet sous la conduite de Tofer Lawembaull, de son adjoint Romain Taverne et de cinq animatrices et animateurs villeneuvois (anciens colons ardéchois par ailleurs), ce sont 17 jeunes filles et 18 garçons de 14 à 17 ans qui vont découvrir et (ou) participer à des ateliers créatifs, du canoë-kayak, du canyoning, de l’escalade, des bivouacs, de la via ferrata ou de la via corda, dans le cadre d’axes éducatifs privilégiant la responsabilisation, l’autonomie, la socialisation, l’épanouissement et la participation à toutes les tâches générées par le séjour.
Nul doute qu’aucun(e) ne reviendra de ce centre à l’identique de ce qu’elle ou il était au départ.

Nos centres n’offrent pas que des vacances. Ils contribuent à la construction humaine de leurs participants, à  la découverte et aux envies de continuer pour ces «jeunes  en devenir d’adultes».

Aujourd’hui 12 juillet, c’est tout cela que je redécouvre une nouvelle fois autour d’un buffet partagé après les tâches du matin et avant une via ferrata pour un groupe de huit jeunes et de préparation d’un spectacle qui sera offert la semaine prochaine aux autres campeurs.

Beaucoup de professionnalisme et d’humanité avec une rigueur pédagogique qu’on ne démontre plus, ce qui caractérise nos centres et nos professionnels.

Un bel été villeneuvois !

 

 

 

22 juillet 2019 : Carte postale de Rémuzat

Rémuzat

Rémuzat toujours

J’y suis venu pour la première fois il y a 42 ans. J’y repasse aujourd’hui en tant que Maire peut-être pour la dernière…

A la Ferme de la Donne, elles et ils sont 30 jeunes de 10 à 12 ans accompagnés par un Directeur, Mathieu, son adjoint Alexandre ainsi que de 3 animatrices et de 3 animateurs.

Ils et elles vivent un séjour en pleine nature montagneuse entre tentes et ferme.

Durant 15 jours, ils et elles vont découvrir les joies du canyoning découverte et naturaliste, l’escalade, le tir à l’arc, les randonnées, les baignades, les marchés provençaux, tout cela autour d’un projet fort « Ecologie et Développement Durable » pour mieux les préparer dans leur vie à lutter contre les facteurs du dérèglement climatique et ce, en utilisant et en fabricant des produits écologiques pour toutes les taches quotidiennes.

Ils font aussi leur cuisine et préparent leurs repas, le tout dans un esprit de laïcité, de tolérance, de partage et de solidarité, grâce à une équipe de professionnel(le)s très compétente, pédagogique et humaine.

Ce sont cela nos Centres, des vacances accompagnées d’un apprentissage de la vie.

Aujourd’hui lundi au matin, ils accueillent un groupe de 6 familles des Genêts qui vont y séjourner jusqu’au 30 juillet avant de repartir ce lundi soir pour Villeneuve d’Ascq.

Monique Lempereur nous y a rejoint avec Farid Louzani pour les y rencontrer tandis que « je file » vers Die pour y rencontrer d’autres jeunes.

 

 

22 juillet 2019 : Carte postale de Die

Die

Le camping de Justin dans le quartier du Pont Rompu à Die accueille une nouvelle fois un groupe de « colons villeneuvois », 15 filles et 15 garçons, sous la conduite d’un directeur Samuel, son adjoint Ishak, de 2 animatrices et de 2 animateurs.

Il fait très chaud en ce lundi 22 juillet (le thermomètre de ma voiture restée au soleil est monté à 49°) mais il fait plus frais dans « l’espace Villeneuvois » délimité par nos tentes, et l’ambiance y est douce et sereine pour un repas préparé collectivement et vécu avec sourires.

L’objectif de l’équipe est simple : réunir des jeunes de 12 à 15 ans, venus d’un peu partout pour en faire un groupe qui, collectivement, va aller à la découverte d’une vie quotidienne, de nouveaux paysages, de loisirs et d’activités pour « leur donner envie de vivre » avec « dépassement de soi, respect et socialisation ».

Et si j’en juge par ce que j’ai vu, c’est plutôt réussi.

Les activités sont toujours multiples comme dans nos autres centres : randonnées, via ferrata, baignades, escalades, spéléologie, kayak, rallye etc…
Ils découvriront aussi la ville de Die et le marché régional.

Elles et eux aussi rentreront à Villeneuve d’Ascq lundi 29 au matin avec une autre image de la vie et de nouvelles envies pour la vivre.

 

 

 

23 juillet 2019 : Carte postale de Saint Nicolas la Chapelle

Saint Nicolas La Chapelle

Ici dans le grand chalet qui porte comme nom « les balcons du Mont Blanc », on change de dimension, puisque ce sont 80 enfants de 6 à 12 ans qui s’y retrouvent en juillet et 56 en Août.

C’est sous la conduite de Bruno Carpentier dont l’expérience n’est plus a démontrer, son adjoint Romain et 11 animateurs que ces 80 enfants vont vivre, du 11 au 28 juillet, un séjour inoubliable de découvertes, d’activités et d’émerveillements face à des paysages d’une grande beauté.

Leurs joies exprimées sans retenues à cet âge font plaisir à voir et même si je les vis avec eux depuis des décennies un peu partout en France, je ne m’en lasse pas.

Comme dans tous nos autres Centres de Vacances, le professionnalisme de nos animatrices et animateurs qui leur fait vivre et découvrir l’accrobranche, une nuit en refuge, des baignades, des randonnées, des journées à thème et même « une cani rando » avec toilettage de chiens, s’accompagne toujours d’une grande dimension humaine et éducative.
Ils sont 80 mais ce sont d’abord 80 personnalités différentes à prendre en compte dans cette étape d’apprentissage de la vie, de mieux vivre ensemble, d’une autonomie pour grandir et d’animations pour s’épanouir.

J’ai pu, une fois encore, après plus de 200 fois en 42 ans, le mesurer en espérant que cela continuera après moi.

Villeneuve d’Ascq reste dans « le dernier carré » des villes qui le font. Puissent « les Princes qui nous gouvernent » s’en rendre compte et ceux qui nous envient prendre la mesure de nos volontés et actions pour y arriver.

​C'est l'heure du repas du soir ce mercredi 24 juillet. Il y a de l'ambiance.
​Une partie de l'équipe d'animation

25 et 26 juillet : Carte postale d'Habère Poche

Habère Poche … dernière…

Habère Poche

Dernière étape et dernière visite à Habère Poche, un centre de vacances pour 28 jeunes de 12 à 14 ans dans un chalet municipal et sous tentes, ces jeudi 25 et vendredi 26 juillet.

11 garçon et 17 filles qui sont accompagnés par un directeur Emmanuel Leroy, son adjointe Hélène, 2 animatrices et deux animateurs dont le professionnalisme est tout de suite reconnu.

Si les grands axes éducatifs se retrouvent dans les 5 Centres de vacances que j’ai visités, ouverture aux autres, responsabilité, autonomie et respect de l’environnement pour des jeunes « acteurs de leurs vacances », le thème général est ici orienté sur l’environnement autour de 4 éléments : l’eau, l’air, la terre et le feu et des activités qui leur correspondent, rafting, baptême en parachute ou planeur, spéléologie et feux de camp… sans oublier tout le reste au sein du centre.

Tous nos colons y ont participé malgré quelques angoisses au départ des baptêmes aériens.

En spéléologie, une règle, « faire attention à celui ou celle qui est derrière… « une règle de vie »…

Ce sont donc 28 jeunes garçons et filles qui du 11 au 28 juillet, non seulement, grâce à leurs animateurs, auront passé de bonnes vacances mais qui, surtout, auront découvert des activités qui leur donneront des envies, ce qui est bien utile pour construire sa vie au retour à Villeneuve d’Ascq.

Dernière carte, dernière visite, au moins pour ce qui concerne 2019, et toujours pour moi le même enchantement au bout de 42 ans et le sentiment de n’avoir pas été inutile à ma ville et à mes concitoyens de tous âges.

Le lac Leman
À l’heure du déjeuner sur la plage au bord du lac Leman

 

Déjeuner sur la plage