Vendredi 15 janvier 2021

Mise en place d'un couvre-feu à 18h

Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires seront interdits de 18h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 18h00.

Il n’y a pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Le télétravail reste fortement recommandé.

Tous les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 18h00.

Les établissements culturels ainsi que les bars et restaurants restent fermés.

Dérogations au couvre-feu

Des dérogations sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :

1 Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle

Si vos horaires de travail vous contraignent à terminer après 18 heures, vous pourrez bien entendu rentrer chez vous. N'oubliez pas de vous munir du justificatif de déplacement professionnel qui doit être rempli par l'employeur. Il est également possible de se déplacer entre le lieu d’enseignement ou de formation et le domicile. Il faut également être en possession d'un justificatif de déplacement scolaire.

2 Déplacements pour des raisons de santé

Les "consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés" peuvent également faire l'objet d'une dérogation, de même que l’achat de produits de santé.

3 Déplacements pour motif familial impérieux

Il reste possible de se déplacer pour apporter une aide aux personnes vulnérables (comme les personnes âgées) ou précaires. Un motif familial impérieux est une situation urgente ou de gravité qui nécessite de se déplacer sans délai. "Il peut s’agir par exemple du décès ou d’une maladie grave d’un parent proche ou d’une obligation de déménagement familial pour raisons professionnelles", précise la préfecture d'Ile-de-France. N'oubliez pas de vous munir d'un document pour justifier cette situation. Il faut également cocher cette case du "motif familial impérieux" pour les déplacements qui concernent les questions de garde d’enfants.

4 Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant

"Les forces de l’ordre font preuve de discernement et de tolérance vis-à-vis des personnes rencontrant des difficultés à télécharger et à renseigner l’attestation compte tenu de leur handicap ou de leur vulnérabilité", précise la préfecture d'Ile-de-France.

5 Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative

Il s'agit d'une convocation au tribunal ou au commissariat de police, par exemple. N'oubliez pas de vous munir de la convocation en question pour prouver votre déplacement.

6 Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général

Sur demande d'une autorité administrative, vous pouvez être amené à participer à des missions d’intérêt général, comme des maraudes ou des actions en faveur des sans-abri. Les forces de l’ordre font d'ailleurs preuve de discernement s’agissant des bénéficiaires de ces aides.

7 Déplacements liés à des transits ferroviaires, aériens ou en bus

Pour des déplacements de longue distance, il n'est pas toujours simple d'arriver avant 18 heures chez soi. Dans ce cas, la présentation du billet pourra servir de justificatif. 

8 Déplacements pour les besoins des animaux de compagnie

Si votre chien a un besoin urgent, vous pouvez sortir après 18 heures. En revanche, ces déplacements doivent être brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre et autour du domicile.

Attestations de déplacement dérogatoire

Les attestations de déplacement sont disponibles sur le site du ministère de l’Intérieur

Les mesures en matière d’éducation

Le confinement du printemps dernier a accru le risque de décrochage scolaire pour les enfants, en particulier les plus défavorisés, maintenir l’ouverture des établissements scolaires est donc un objectif fondamental.
En revanche, il est essentiel, s’agissant des enfants, de durcir les règles sanitaires : le protocole sanitaire dans les cantines scolaires sera renforcé prochainement (pas de brassage des enfants à la cantine, allongement des temps de restauration, plats à emporter), et jusqu’à nouvel ordre les activités physiques extrascolaires en intérieur seront interdites.
La capacité de dépistage dans les établissements scolaires sera également augmentée, avec un objectif de 300 000 tests par semaine et des objectifs fixés par académie.
Concernant l’enseignement supérieur, le passage de 100 % des enseignements à distance a été difficile à vivre pour de nombreux étudiants, avec un sentiment d’isolement, mais aussi de vraies difficultés pédagogiques. C’est pourquoi, les 1ères années en travaux dirigés seront autorisées à revenir en présentiel en demi-groupes, dans le cadre de protocoles extrêmement stricts à partir du 25 janvier.

Les mesures pour les commerces et établissements recevant du public

Les commerces ont repris leurs activités le 28 novembre dernier tout comme les auto-écoles, les agents immobiliers et les services à domicile avec un protocole sanitaire strict. La mise en place du couvre-feu impose cependant une fermeture à 18h00 pour l’ensemble de ces établissements.
Pour limiter la concentration des flux et favoriser l’activité commerciale, les possibilités d’ouverture des commerces le dimanche sont élargies et les établissements sont encouragés à se saisir des possibilités d’ouverture supplémentaire sur la pause déjeuner.
L’ensemble des secteurs faisant toujours l’objet de fermetures administratives (bars, restaurants, boites de nuit…) ou directement impactés par les mesures sanitaires continueront de bénéficier de mesures d’aides.
La situation sera réévaluée le 20 janvier prochain, afin d’examiner, alors, s’il est possible d’envisager une réouverture.

Les déplacements en dehors de l’Union européenne

Compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit.

A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.
Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.
Pour plus d’information sur vos déplacements à l’étranger : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/je-pars-a-l-etranger/

 

Application TousAntiCovid

L'application TousAntiCovid est disponible au téléchargement sur :

Apple Store : https://apps.apple.com/app/id1511279125

Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.gouv.android.stopcovid

Retrouvez toutes les infos du gouvernement sur le site dédié.

Port du masque

Le port du masque est obligatoire pour les personnes de 11 ans et plus dans les espaces publics suivants :

  • zones piétonnes, permanentes ou temporaires
  • zones où la circulation routière est limitée à 20km/h
  • galeries commerciales et espaces assimilés des grandes et moyennes surfaces, ainsi que leurs espaces de stationnement
  • marchés publics de plein air,
  • espaces verts urbains (parcs, jardins et espaces aménagés en bord de cours d'eau),
  • les bords de plan d'eau (lac)
  • zones de centre-bourg et centre-ville commerçants caractérisées par une forte concentration du public
  • dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des écoles, collèges et lycées, et ce 15 minutes avant et après l'ouverture, et 15 minutes avant et après la fermeture de ces établissements.
  • dans un périmètre de 50 mètres autour des accès à des établissements d'enseignement artistique et des établissements d'enseignements supérieur aux heures de fréquentation de ces établissements,
  • dans un périmètre de 50 mètres autour des entrées des établissements recevant du public au sein desquels, leport du masque est obligatoire en vertu des dispositions réglementaires en vigueur

Par dérogation, les cyclistes et les personnes pratiquant une activité sportive intense ne sont pas dans l'obligation de porter le masque.

Les recommandations sanitaires grand public

Chacun doit être actif dans la lutte contre la propagation du virus en appliquant les consignes suivantes :

Le coronavirus se transmet par les postillons, lors d’un contact rapproché avec un malade présentant des symptômes, c’est-à-dire :

  • en partageant le même lieu de vie (par exemple famille, même chambre...)
  • en étant en face à face avec le malade, à moins d’1 mètre de lui au moment d’une toux, d’un éternuement ou lors d’une discussion : flirt, amis intimes, voisins de classe ou de bureau ; voisins dans un transport collectif de manière prolongée.

Gestes simples à respecter :

  • Lavage régulier des mains
  • Port du masque obligatoire dans les lieux publics clôs
  • On tousse et on éternue dans son coude
  • On utilise des mouchoirs à usage unique
  • On ne se serre plus la main
  • On appelle le 15 si symptômes
  • On reste chez soi si on est malade

Numéros et sites d’information 

La préfecture du Nord a mis en place une cellule d'information au public (CIP) pour le département, joignable au 03 20 30 58 00 ouverte du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.

L'adresse pref-covid19 [arobase] nord [point] gouv [point] fr reste disponible pour l’ensemble des questions que se posent les particuliers, collectivités locales, les corps constitués, associations, etc.

Un numéro national d’information est disponible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 :

numéro vert 0 800 130 000

Si vous présentez des premiers signes d’infections respiratoires (fièvre ou sensation de fièvre, toux) restez chez vous et appelez votre médecin. Si les signes s’aggravent, appelez le 15 ou le 114 pour les personnes ayant des difficultés à parler ou entendre.

Retrouvez toutes les informations et les recommandations sur le site Internet national, mis à jour en continu :

www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Les informations sont également disponibles sur le site Internet des services de l’État dans le Nord : www.nord.gouv.fr .