Le réaménagement de la place de la République et les travaux d'infrastructure au coeur d'Annappes ont conduit, ces dernières années, à la réalisation de plusieurs interventions archéologiques (diagnostics et fouille). Étant donné le potentiel archéologique du secteur, la DRAC des Hauts-de-France prescrit une fouille préalablement au déplacement du Monument aux Morts.

Les archéologues vont chercher à mettre à jour l'occupation villageoise ancienne. Une des principales problématiques est également de corréler les documents d'archives abondants sur Annappes avec les découvertes d'indices ou de vestiges qui permettront peut-être d'identifier le domaine royal (caput fisci) cité par les textes anciens que sont les Brevium Exempla ad describendas res ecclesiasticas et le capitulaire de Villis. Cette occupation, ses dépendances ainsi que l'église y sont mentionnées à partir du IXe s.

Les premiers indices relevés lors de la campagne de prélèvements par carottage en avril 2021 ont permis d'identifier les remblais liés au déplacement du cimétière paroissial au XXe s. Les vestiges les plus anciens, situés entre 0.4m et 1.2m sous le niveau de sol actuel, seront révélés par la fouille.

Sur les traces du domaine royal d'Annappes

L'intervention réalisée en 2017 sur la place de la République a permis la reconnaissance de nombreuses structures archéologiques. Le site est occupé dès l'Âge du Fer (fin du VIe s./début du Ve s. avant J.-C.) et durant le Haut-Empire, période pour laquelle nous relevons des limites de parcelles des cultures. L'occupation du haut Moyen Âge est, quant à elle, en partie recouverte par la présence de structures d'ensilage des grains des IXe s./XIe s. Parmi les activités, la découverte de fosses de coulée de cloches s'explique par la proximité de l'église Saint-Sébastien.
Au sein des structures de l'époque moderne, le puits qui exploitait la nappe souterraine, près de la maison commune, et indispensable à la vie de la population a été exhumé.

Ces vestiges du Moyen Âge et plus particulièrement du haut Moyen Âge et de l'époque carolingienne, dernière période la plus représentée, pourraient se développer dans l'emprise de fouille que nous ouvrons aujourd'hui. Une nouvelle opportunité offerte pour identifier des vestiges pouvant appartenir au domaine royal.

Rencontre avec les habitants

Une rencontre avec les habitants autour de la fouille est organisée mercredi 20 octobre 2021 à 15h sur la terrasse de la Maison commune, en présence des intervenants suivants :

  • Laurent Sauvage, directeur-adjoint Scientifique et Technique / Nord-Pas-de-Calais
  • Carole Deflorenne, archéologue, responsable scientifique de l'opération de fouille archéologique préventive de la zone de l'ancien cimetière d'Annappes dédiée à recevoir le monument aux morts déplacé