Aujourd'hui
13°C
Pluie

Pendant le confinement, les chiffres des violences conjugales ont bondi de plus de 30%. Mais comment et où trouver une aide ?…

Dès le 6 avril, le ministère délégué chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances a ouvert des points d’accueil au sein de centres commerciaux, relais de proximité pour les personnes les plus vulnérables.

Une initiative tombée à point nommé : au centre commercial V2, les associations Louise-Michel, Solfa ( Solidarité femme Accueil) et le CIDFF Lille-métropole (Centres d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles) ont reçu, en un mois, une cinquantaine de personnes.
« C’est beaucoup, et cela a confirmé le besoin d’écoute, de conseil… et plus encore : 13 personnes ont pu être mises à l’abri grâce à un fonds exceptionnel de l’Etat pour régler, dans l’urgence, des nuits d’hôtel » précise Hindati Simpara, directrice régionale déléguée aux Droits des femmes et à l’égalité SGAR.

Les besoins n’ont hélas pas disparu avec le déconfinement, et franchir la porte d’une association n’est pas toujours facile…

Vingt points d’accueil en France ont été maintenus, dont celui de V2. Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield a gracieusement mis à disposition une cellule commerciale, « pour lui donner plus de visibilité » confirme Marion Bourgeat, directrice du centre commercial.
Les trois premières associations ont été rejointes par  le Planning Familial du Nord, l’Échappée, Itinéraires, RIFEN, Les Flamands Roses, le centre J’en Suis, J’Y Reste, et à partir de ce mois, le Département du Nord, pour l’aspect protection de l’enfance.

« Nina et Simon.e.s », est un clin d’oeil à la fois à Nina Simone et à Simone Veil, « deux femmes fortes et engagée s », sans exclure les « simon », puisque « les hommes aussi sont les bienvenus, pour poser des questions sans tabou… » invite Hindati Simpara.

Nina et Simon.e.s

Au sein de ce point d’accueil, d’information, d’écoute et d’orientation vers les associations partenaires, des conseillers, des éducateurs spécialisés, des psychologues, des juristes se relayent, dans un esprit bienveillant et dans le respect de l’anonymat.

Centre d'écoute

Si les violences faite aux femmes constituent la raison d’être initiale du lieu, « on peut aussi venir y parler vie affective et sexuelle, vie de couple, droits, insertion... afin de permettre un meilleur repérage des situations les plus complexes».

D’ailleurs, des conférences y sont régulièrement proposées (réservation sur le site lecentrev2.com ).  Premiers thèmes : « est-il possible de draguer en 2020 ? »,  « la communication dans le couple » et « comment agir et aider une personne ».

Le site est ouvert jusqu’à fin décembre à titre expérimental.

  • Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h sans interruption au centre commercial V2, porte du Ventoux.
  • Infos : page Facebook
  • Mail : droits-des-femmes [arobase] hauts-de-france [point] gouv [point] fr

Point d'accueil et d'écoute Nina et Simon.e.s