Mais sécurité oblige, ce sont désormais les agents de la Ville qui installent les points de collecte et les techniciens de l’EFS (Établissement français du sang) qui recueillent le précieux liquide vital, «pour préserver des bénévoles souvent âgés de plus de 65 ans», expliquent Christian Duhez et Hervé Gammelin, respectivement présidents des sections de Flers et d’Annappes-Ascq de l’Amicale pour le don de sang bénévole.

La section flersoise pleure encore le décès, survenu voilà trois semaines, de l’un de ses fondateurs et ancien président, Gérard Chantraine, 81 ans. Lui qui aura donné plus de trente ans de sa vie au don de sang, qui y participait encore activement, a succombé à ce vilain virus et s’en est allé début avril, laissant dans la peine tous ceux qui l’ont connu…

Gérard Chantraine

Ce lourd tribut n’a pourtant pas découragé les deux associations qui ont, plus que jamais, la mission essentielle de convaincre et d’informer les donneurs potentiels.

En lien permanent avec l’EFS, les amicales effectuent ainsi un gros travail via leurs pages Facebook et leur carnet d’adresses. Elles relayent les demandes, avertissent des collectes par mail et SMS les donneurs habituels, expliquent le fonctionnement mis en place pour limiter les risques de contamination… Car pour l’instant et jusqu’à nouvel ordre, les prélèvements de sang se font uniquement sur rendez-vous, par créneau horaire.
Les donneurs de sang villeneuvois attendent avec impatience la fin du confinement. Comme nous tous, oui. Mais avec, pour ces maillons de la chaîne transfusionnelle, l’urgence de venir en aide à leur prochain. Cent pour cent solidaires, sang pour sang généreux.

Infos : https://dondesang.efs.sante.fr/