Elle bénéficie aux personnes ayant une carte même ayant expiré avant le 12 mars, dans ce cas le droit est « prolongé » jusqu’au 12 septembre (cas 1). Pour les cartes ayant expiré entre le 12 mars et le 31 juillet le droit est prolongé à sa date d’échéance de 6 mois (cas 2).

Ex. de cas 1 :

Si la carte a expiré le 1er février => la personne bénéficie à nouveau de ce droit jusqu’au 12 septembre (12 mars + 6 mois)
Si la carte a expiré le 11 mars => la personne bénéficie encore de ce droit jusqu’au 12 septembre (12 mars + 6 mois)

Ex. de cas 2 :

Si la carte a expiré le 20 mars => la personne bénéficie de ses droits 6 mois de plus soit jusqu’au 20 septembre (20 mars + 6 mois)
Si la carte a expiré le 30 juillet => la personne bénéficie de ses droits 6 mois de plus soit jusqu’au 30 janvier (30 juillet + 6 mois). »