Aujourd'hui
12°C
Ciel dégagé

Fait des terres de remblais provenant du creusement des lacs dans les années soixante-dix, ce relief artificiel fut, dans un premier temps, boisé à titre expérimental sur plus d'un hectare.

Se référant à un projet établi par des botanistes, la Municipalité et la Commission extra-municipale de l'environnement ont décidé, en 1981 et 1982, de boiser intégralement ce site de dix hectares. 120 000 plans furent nécessaires à la naissance de cette véritable forêt partiellement fermée au public pendant près de dix ans afin de protéger la croissance des jeunes arbustes. Aulnes, frênes, trembles, ormes ou chênes font entre autres essences régionales, la diversité de ce site aujourd'hui très fréquenté par les promeneurs et joggers... mais toujours interdit aux adeptes du vélo tout-terrain pour respect du lieu.

 

Colline des Marchenelles