Aujourd'hui
15°C
Pluie

Histoire de la ville nouvelle

La fusion de trois communes

Villeneuve d’Ascq est née de la fusion, le 25 février 1970, des trois communes d’Annappes, Ascq et Flers-lez-Lille. Elle tient de cette union sa devise en latin «Tres in uno» (Trois en un).

L'origine du nom de la ville

Dans la nuit des Rameaux, du 1er au 2 avril 1944, les Ascquois sont réveillés par une détonation. Cette nuit fut la plus longue de l’histoire d’Ascq. 86 hommes de 15 à 74 ans furent massacrés par les hommes de la 12ème SS-Panzer Division Hitlerjugend en représailles d’un acte de sabotage réalisé par le « groupe d’Ascq » appartenant au mouvement Voix du Nord, sabotage qui visait, en réalité, un train de marchandises allemand.
Pour perpétuer le souvenir des massacrés, les Ascquois élèvent un ensemble monumental sur les lieux du drame, inauguré en 1955. En 1970, lorsque les communes d’Ascq, Annappes et Flers fusionnent, le nom de Villeneuve d’Ascq est choisi en lieu et place de Villeneuve-en-Flandre pour ne jamais oublier le destin tragique des victimes.

L'aménagement de la ville nouvelle

De 1969 à 1983, l’aménagement de la ville est confié à l’EPALE (établissement public d’aménagement de Lille-Est).

En 1972, l'ORTF consacre un reportage à l'exposition des maquettes et croquis de la ville nouvelle présentée à la communauté urbaine de Lille :

Le Triolo est le premier quartier de la ville nouvelle à sortir de terre. En 1973, l'ORTF diffuse dans l'émission Nord actualité télé un reportage sur la construction du quartier :

En 1975, FR3 Lille consacre un reportage à l'avancée des constructions de la ville nouvelle : les infrastructures scolaires, les logements et le futur stade (Stadium) sont abordés :

Conçue comme un lieu culturel dans le cadre de la création de la ville nouvelle, La rose des vents est inaugurée en 1976 dans le quartier Hôtel-de-Ville. Le journal télévisé de FR3 Nord-Pas-de-Calais lui consacre un reportage le 3 octobre 1981 :

Élus et habitants vont participer pleinement pour faire exister Villeneuve-d'Ascq, parfois au terme de débats et de batailles acharnés pour garder la maîtrise du développement de la ville, surtout après 1977.
Si les aménageurs de l'EPALE n'ont pas toujours évité les décisions technocratiques et certaines erreurs, la ville nouvelle fut globalement une réussite, grâce aussi à la volonté des élus de refuser le gigantisme à la mode à l'époque. La ville a été un terrain pour les innovations urbaines et techniques : habitat intermédiaire, chaîne des lacs, métro automatique.

Elle a depuis 1983 abandonné son statut de ville nouvelle.

Cadre de vie

La Ville conserve aujourd’hui une dynamique empreinte de développement durable, faisant face, aux défis sociaux, économiques et environnementaux du XXIe siècle. Les nombreux espaces verts offrent un environnement de qualité pour ses habitants et ses entreprises.

Différentes multinationales ont choisi d’y établir leur siège social. Elle accueille des universités, de grandes écoles et de nombreux laboratoires de recherche y sont implantés. 

Villeneuve d’Ascq, ville en mouvement, offre un cadre à la fois urbain et verdoyant avec ses plans d’eau (70 ha) et ses parcs (45 ha pour le parc urbain, 110 ha pour le parc du Héron). 

Ces spécificités valent à Villeneuve d’Ascq d’être reconnue comme la «technopole verte» de la Métropole européenne de Lille (MEL), symbolisée par son logo.

Logo de la ville de Villeneuve d'Ascq

Logo de la ville

Composé d'une sphère bleue représentative de l'innovation technologique et d'une feuille verte pour le respect de son environnement. Depuis octobre 2017, le logo intègre dans le bloc-marque la baseline : une ville en mouvement.

Quelques photos de Villeneuve d'Ascq

/

Située au cœur d'une métropole franco-belge de près d' 1,9 million d'habitants, elle est desservie par un large réseau de transports en commun (métro, bus, tramway, TER).

Accès

par autoroute :

  • A1 en provenance de Lille/Paris au sud-ouest
  • A27 en provenance de Tournai, Mons, Liège, Bruxelles au sud-est
  • A22 en provenance de Valenciennes au sud
  • A1 en provenance de Anvers, Gand, Roubaix, Tourcoing au nord-ouest

par train:

par TGV. et métro : gare Lille-Europe et 15 mn de métro

Par avion:

par l'aéroport de Lesquin : à 10 mn du sud de la ville

 

Vue aérienne du lac du Héron

Villeneuve d'Ascq en chiffres

Infographie Villeneuve d'Ascq en chiffres

Villeneuve d'Ascq en chiffres (version texte)

Villeneuve d'Ascq en chiffres (version texte)

63 408
habitants
2 746
hectares
1 000
ha de parcs, de lacs, de terres agricoles, d'espaces verts, de jardins collectifs, de forêts
6
lacs

Économie et innovation

  • 55 000 emplois
  • 23 zones et parcs d’activités
  • Nombreux sièges sociaux internationaux et/ou nationaux (parmi lesquels : Decathlon, Bonduelle, Agapes, Cofidis, Pimkie, Nocibé, Kiloutou, Picwic, Vilogia, Daxon) et régionaux
  • 3 500 sociétés commerciales
  • 2 500 entreprises

Enseignement supérieur

1er pôle universitaire de l’Eurorégion :

  • 45 000 étudiants
  • 3 000 enseignants et chercheurs

Culture

  • 6 salles de spectacle dont une scène nationale : La rose des vents
  • 15 musées et lieux d'exposition dont le LaM
  • 2 ludothèques et 1 salle de jeux municipales
  • 1 médiathèque
  • 2 cinémas

Scolaire, enfance, petite enfance

  • 6 crèches
  • 2 jardins d'enfants
  • 1 relais d'assistantes maternelles
  • 49 écoles primaires publiques
  • 27 restaurants scolaires
  • 17 centres d'accueil de loisirs

Sports

  • 23 salles de sports dont le Palacium
  • 4 stades dont le stade Pierre-Mauroy et le Stadium Nord
  • 57 espaces de pratique
  • 2 piscines